Histoire











LA FOURRURE DANS LA PEAU Serge Ghnassia est issu d’une lignée de fourreurs. Dès les années 1930, ses grands-parents exploitent plusieurs magasins à Paris, ils confectionnent eux-mêmes les fourrures qu’ils présentent. Elevé dans le monde de la fourrure comme d’autres dans l’alchimie des grands vins, ou d’autres dans le microcosme savamment préservé de la haute horlogerie, Serge Ghnassia effectue son apprentissage de fourreur dès l'âge de 14 ans. Dans les arrière-boutiques, il s’imprègne du métier et aime à passer des heures à observer les Chambres Maitres (appellation du chef d’atelier en fourrure). Choisir les peaux pour les assortir, les clouer après les avoir mouillées, les couper enfin pour en réaliser une pièce unique a toujours été une passion. Au fil des années, la création s’impose à Serge Ghnassia qui possède un joli coup de crayon. Il sait ce qu’il ne sera pas : un vendeur de fourrure comme les autres. Le luxe, l’élégance et les belles matières le subjugue. Sa décision est prise, il sera sélectionneur de vison, relation publique de chinchilla, agent artistique de zibeline ou encore metteur en scène de lynx. Les années ont passées et l’heure est venue de reprendre à son tour les rênes de la Maison qui commence à se faire un nom. 1985 sera l’année où il deviendra directeur de création et où il aura les coudées franches pour s’exprimer sur ce qui n’existe pas encore vraiment : La Haute Fourrure.
Concept inspiré directement de la Haute Couture, il s’agit d’imaginer des pièces uniques où la quintessence d’un savoir-faire peut s’exprimer. Mélanger les matières, inventer une nouvelle façon de coudre les peaux entre elles, imaginer des couleurs dans un monde qui ne croyait qu'aux couleurs basiques.
Conçus pour des clientes fortunées d’un niveau d’exigence extrême, ces ouvrages construiront peu à peu la renommée internationale de la maison. Le défi est immense mais quand on a pour ambition de se faire un nom à Paris, capitale mondiale du luxe et de la mode, il faut humblement être créatif, obstiné et avoir comme religion la règle de l’art. Ce sera un travail de chaque jour voire de chaque minute mais le résultat ne se fera pas attendre. Reconnu à travers le monde pour son talent et sa disponibilité, les clients célèbre ou anonymes raffolent de la marque. Cela se traduira par l’ouverture de boutiques situées dans les plus belles adresses. Après les Champs Elysées, le Faubourg Saint-Honoré, le Seizième arrondissement de Paris avec l’avenue Raymond Poincaré, Courchevel 1850 au sommet de la station la plus prestigieuse d’Europe sans oublier l’hôtel Carlton de Cannes qui chaque été voit son Ball room de 500m² transformé en exposition éphémère durant 2 mois pendant lesquels sont exposées les dernières créations de la marque à la plus belle clientèle de la Cote d’Azur. Aujourd’hui, la belle maison des Champs-Elysées n’existe plus car devenue trop populaire, l’avenue ne correspondait plus aux codes de la clientèle discrète et élégante qui lui préfère des adresses plus confidentielles comme le 16ème arrondissement ou le faubourg Saint Honoré. Aux sommets des pistes, la boutique de Courchevel, accueille chaque hiver nos clients des quatre coins du monde durant la saison des sports d’hiver.

Menu

QR Code

Paramètres

Cliquer pour plus de produits.
Aucun produit n'a été trouvé.

Créez un compte gratuit pour sauvegarder des articles aimés.

Se connecter

Créez un compte gratuit pour utiliser les listes de souhaits.

Se connecter